Babysitting Croix-Rouge

Conseils et informations pour les parents

Comment trouver un-e babysitter Croix-Rouge?

Veuillez -vous renseigner auprès de la Croix-Rouge de votre canton, qui peut vous proposer des solutions pour trouver un-e babysitter formé-e dans votre région, comme une liste de babysitters ou d’autres bonnes adresses. Les solutions proposées varient en fonction des cantons. Et pensez aussi à vous renseigner auprès de votre commune et consulter les petites annonces au centre commercial.

Babysitting et Coronavirus

Pendant la crise du Coronavirus, vous pouvez aussi faire garder votre enfant par un babysitter. Veuillez prendre note des recommandations suivantes:

  • Les babysitters ne doivent pas se substituer à la maman de jour, la crèche, etc lorsque les parents sont hors du domicile pour le travail. Les missions doivent être limitées à environ 3 heures (lorsque l'enfant est éveillé) et doivent viser à offrir du temps libre aux parents.
  • Le babysitting n'est possible que si le babysitter (et sa famille) et la famille de l'enfant gardé sont en bonne santé et qu'il n'y a pas de risque (connu) d'infection.
  • Les parents de l’enfant gardé sont responsables des mesures de sécurité dans leur propre maison. Toutefois, la distance sociale de 2 mètres ne peut pas toujours être respectée lorsqu'on s'occupe d'un enfant.
  • Le matériel de protection est fourni par les parents de l’enfant.
  • En principe, les parents qui font appel à un babysitter sont responsables envers celui-ci (ou, pour des mineurs: envers ses parents).

Les règles de base

Pour le babysitting aussi, il y a quelques règles de base à respecter - lesquelles?

Les babysitters gardent occasionnellement des enfants au domicile des parents et en leur absence. En général, il s’agit de jeunes encore à l’école obligatoire ou faisant des études, fille ou garçon. Ils ne remplacent pas une maman de jour ou la crèche. Les parents les emploient et les rémunèrent directement. 

  • Les babysitters sont âgés de 13 ans au minimum.
  • Les enfants à garder doivent être âgés d’au moins 3 mois.
  • Le/la babysitter ne garde pas d’enfants malades et pas plus de trois enfants à la fois. 
  • Les babysitters s’occupent des enfants, mais ne prennent pas en charge d’autres tâches.
  • Si les enfants sont réveillés, la mission de la/du babysitter ne devrait en principe pas dépasser trois heures.
  • Après 22 heures, les babysitters doivent avoir la possibilité de dormir sur place.
  • Vous rémunérez la/le babysitter au tarif convenu au préalable.Vous laissez des numéros de contact en cas de problème.

Quel salaire devrais-je payer pour du babysitting?

De manière générale, il est très difficile de fixer un tarif unique. Les recommandations de tarif peuvent différer d’une région à l’autre. Ce qui est important, c’est que les parents et les babysitters fixent ensemble un tarif qui convient aux deux parties.

Le tarif dépend de différents critères à prendre en compte:

  • l’âge de la/du babysitter
  • son expérience et sa formation
  • la responsabilité et les tâches qui lui incombent
  • le nombre et l’âge des enfants à garder
  • le moment et la durée de la garde (en journée, soirée ou de nuit?)
  • un adulte est-il présent pendant le babysitting ou pas?

La CRS recommande les tarifs suivants:

  • 13 à 15 ans: 8 à 10 CHF par heure
  • 16 à 25 ans: 11 à 18 CHF par heure

Ces tarifs sont valables pour la garde de deux enfants. Pour chaque enfant supplémentaire à garder, un supplément de 2 CHF est à rajouter. Si la/le babysitter passe la nuit sur le lieu de garde, un forfait d’au moins 50 CHF doit être convenu. Il est également  possible d’ajouter au tarif horaire un supplément forfaitaire de 25 CHF au minimum. En cas de missions régulières, la/le babysitter et la famille peuvent s’accorder sur un forfait. Il faut alors veiller à ce que la durée des gardes soit définie. Si la collaboration entre une/un babysitter et une famille se prolonge, il convient de revoir le tarif une fois par année.

Les frais de transports de la/du babysitter doivent être pris en charge par les parents.

Veuillez contacter la Croix-Rouge de votre canton pour connaître les tarifs recommandés dans votre région.

Les assurances sont-elles en règle?

Il est important que les parents et les babysitters vérifient qu’une assurance responsabilité civile et une assurance-accidents valables soient en vigueur et qu’ils s’informent sur les assurances sociales. 

Assurance responsabilité civile

En principe c’est la/le babysitter, ou ses propres parents, qui sont responsables de conclure une assurance responsabilité civile.

Assurance-accidents

En principe c’est la/le babysitter qui doit se charger de conclure une assurance-accidents. Depuis le 1er janvier 2015, les parents qui engagent des babysitters pour des «petits boulots» ne sont plus tenus de conclure une assurance-accidents. Il est pourtant utile de s’informer auprès d’un conseiller des conséquences exactes.

Les règles suivantes s’appliquent:

  • Assurance-accidents non obligatoire: babysitters entre 18 et 25 ans qui gagnent 750 CHF maximum par an/par famille.
  • Assurance-accidents obligatoire: babysitters dès 25 ans.

Assurances sociales

Depuis le 1er janvier 2015, les familles ne doivent plus payer d’assurances sociales (AVS/AI/APG/AC) pour les «petits boulots», mais pour un travail rémunéré régulier, oui. 

Les règles suivantes s’appliquent:

  • Pas de cotisation assurances sociales: babysitters entre 13 et 18 ans.
  • Pas de cotisation assurances sociales: babysitters entre 18 et 25 ans qui gagnent maximum 750 CHF par an/par famille.

Cotisation assurances sociales: babysitters dès 18 ans qui gagnent plus de 750 CHF par an/par famille

Comment se passe la première rencontre avec la/le babysitter?

Il est recommandé d’organiser une première rencontre avec la/le babysitter avant le premier jour de garde. Ainsi, chacun pourra poser des questions en toute simplicité et les enfants auront déjà vu la nouvelle personne qui s’occupe d’eux.

  • Une discussion ouverte montre si les parents et les enfants ont les mêmes attentes.
  • Une première rencontre entre babysitter et enfants indique si le contact est bon.
  • Des règles de collaboration peuvent être discutées (importance de la ponctualité, que faire en cas d’annulation de dernière minute, comment gérer la télévision, Internet, etc, pendant les gardes, usage des photos, possibilité de dormir sur place, quels sont les transports à disposition, salaire et assurances).

Laissez-vous guider par votre instinct!

Comment dois-je m’y prendre lorsque je quitte la maison?

  • Vous préparez vos enfants au fait que la/le babysitter va venir s’occuper d’eux.
  • Vous vous assurez que la/le babysitter arrive suffisamment tôt pour que vous puissiez prendre congé tranquillement de vos enfants. Ne partez pas sans dire au revoir à vos enfants, même si vous craignez qu’ils se mettent à pleurer.
  • La première fois, restez à proximité de la maison afin de pouvoir revenir rapidement si nécessaire.
  • Vous renseignez la/le babysitter sur les habitudes des enfants et lui montrez où se trouvent les choses importantes (biberon, langes, pyjama, etc).
  • Vous parlez du déroulement des repas, des collations, de la sieste, etc.
  • Vous montrez où se trouve le matériel de premiers secours.
  • Vous montrez où se trouve le tableau électrique.
  • Vous laissez une clé de la maison.
  • Vous indiquez quand vous revenez et vous respectez l’heure indiquée.
  • Vous vous assurez auprès de la/du babysitter si les informations sont suffisantes et s’il y a encore des questions.
  • Vous laissez un numéro de téléphone où vous êtes joignable ainsi que celui d’une personne de contact qui peut être appelée en cas d’urgence.

A quoi dois-je penser à mon retour à la maison?

  • Vous demandez comment cela s’est passé avec les enfants.
  • En fonction du feedback, vous discutez avec la/le babysitter de comment la situation pourrait être gérée la prochaine fois.
  • Vous payez la/le babysitter en fonction de ce qui a été convenu, y compris les frais de transports.
  • Vous vous assurez que la/le babysitter puisse rentrer à la maison, le cas échéant vous lui proposez la possibilité de dormir chez vous.
  • Vous remplissez le passeport babysitting de la Croix-Rouge.

Je suis moi-même malade ou dans une passe difficile, qui s’occupe de mon enfant?

Les babysitters ne sont en principe pas la solution adaptée pour s’occuper de vos enfants en urgence, la journée. Dans ces cas-là, vous pouvez faire appel au Service de garde d’enfants à domicile de la Croix-Rouge .

Il intervient dans les situations suivantes: 

  • vous êtes malades
  • vous vous trouvez dans une situation délicate, par exemple suite au décès d’un proche
  • la maman de jour/les grands-parents ne peuvent exceptionnellement pas intervenir
  • votre enfant est malade, alors que vous devez aller travailler.

Cours de babysitting Croix-Rouge

Afin que leurs enfants soient entre de bonnes mains en leur absence, les parents ont besoin de babysitters formés. La CRS enseigne aux jeunes de 13 ans et plus les bases du babysitting, afin de leur permettre de prendre en charge les bambins en toute sécurité. Lien sur le site internet: Cours de babysitting Croix-Rouge

Pourquoi choisir le portail babysitting de la CRS?

  • La Croix-Rouge, votre partenaire confiance

     

    La Croix-Rouge suisse (CRS), fondée en 1866, est l’organisation humanitaire la plus grande de Suisse et compte 72’000 bénévoles et 500’000 membres. La CRS s’engage pour le bien-être des familles et met en relation parents et babysitters sans but commercial. Elle cherche à soutenir les parents et offrir aux jeunes des activités qui font sens.

  • Babysitters formés et certifiés par la CRS

     

    Le cours babysitting de la Croix-Rouge est dispensé par des formateurs et formatrices CRS professionnels et expérimentés. A l’issue du cours, les participants reçoivent une attestation pour les dix heures de formation suivies. Ce cours de base enseigne les gestes principaux comme donner le biberon ou langer, les jeux adéquats, à repérer les dangers ou encore à réagir correctement en cas de difficulté.